La microfinance : peut-elle financer l’habitat des populations les plus vulnérables ?

Disposer d’un logement décent est un besoin fondamental et constitue un sujet central de développement. L’amélioration de l’habitat a un effet évident sur les conditions de vie des populations, mais également sur leur santé, leur accès à l’éducation, leur patrimoine, leur sécurité et leur capacité à se projeter.  Porté par une croissance démographique endémique, le besoin d’accéder à un logement décent concernera 3 milliards de personnes, soit 40% de la population mondiale, d’ici 2030 et il supposera un investissement minimum de  420 milliards de dollars. Devant l’impossibilité des pouvoirs publics à relever seul ce défi, mobiliser de tels montants et faire en sorte que ceux qui en ont besoin y aient accès implique de mobiliser tous les acteurs concernés, publics comme privés, pour dégager des solutions innovantes de financement permettant de tenir compte des différents termes de l’équation complexe que constitue la question de l’habitat abordable.

Le secteur financier traditionnel reste réticent à financer l’habitat dans les pays en développement, investissement perçu comme volatile et risqué. De son côté, alors que la microfinance est l’un des principaux outils permettant d’atteindre massivement et de manière pérenne les populations exclues du secteur bancaire, elle s’est longtemps heurtée sans succès à la question du financement du logement. En effet, elle manque de ressources longues, de méthodologies adaptées, de compétences techniques et les charges d’exploitation associées au développement d’un produit de financement de l’habitat découragent les initiatives. Aujourd’hui, de nouvelles modalités d’interventions voient le jour et ouvrent de perspectives pour y parvenir.

Quel bilan peut-on tirer de ces récentes initiatives ? Qui en a bénéficié ? La microfinance peut-elle proposer ce type de service de manière suffisamment pérenne et massive ? A quelles conditions ? N’est-ce pas plutôt le rôle des banques ou de l’Etat ?

Retrouvez la synthèse vidéo du débat:

Echange avec le public :

Conclusion des panélistes :

Un événement en partenariat avec Convergences et l’AGENCE FRANÇAISE DE DEVELOPPEMENT (AFD)